• A réaliser : Cascade des mille et une nuits

    100-2331.jpg                                        
    Composition réalisée lors de l'atelier d'art floral
    du 4 décembre 2007
    donné par Didier Chapel
    à la MPT de St Jean de Moirans

    Un grand merci à Noëlle Perrin pour la rédaction
    de la fiche technique
    et la photo !
                                      
       
     Pour réaliser cette composition, il vous faut :    
    1.5 M de fil effet bouillon cuivre
    3 tiges d’asparagus
    4 tiges de pinus 
    3 feuilles de cocos
    Un bouquet de beargrass
    3 boules de verre rouge de 50 mm
    3 boules de verre rouge de 30 mm
    3 boules de verre rouge de 20 mm
    5 bougies chauffe-plat orange
    2.50 M de fil alu cuivre
    Du raphia rouge – des paillettes étoilées
    2 tiges de fil de fer
    ½ brique coupée dans le sens de la longueur
    Un support plastique rectangulaire
    Sécateur
    1 paire de ciseau
    1 pince coupante – 1 couteau

     
    Réalisation :
    Pour conserver longtemps cette composition, il est nécessaire de mettre un peu d’eau sur la mousse tous les jours
    •    Lustrer les feuilles de cocos, dessus et dessous – couper en 4 une tige de fil de fer, l’autre en 8 et faire des cavaliers. Poser la mousse sur le support, la bloquer avec du sotiba dans le sens de la largeur, pincer le sotiba sur les cotés et sur le dessus. Couper en 4 les 2.5 m de fil alu -
    •    Sélectionner la plus grande des feuilles de cocos, recouper la tige à 2cm, la faire se recourber en « chauffant » le long de la nervure, la piquer sur le devant du bloc de mousse (grand coté). Elle doit retomber.
    •    Découper les deux autres feuilles le long de la nervure centrale, piquer une feuille sur un des petits cotés. Prendre la partie ne comportant pas de nervure, la retourner sur le dessus du bloc de mousse, bloquer avec un cavalier. Faire de même à l’opposé.
    •    Diviser le bouquet de beargrass en 5, recouper en biseau les parties blanches, placer un bouquet de chaque coté de la feuille de cocos, à l’avant de la composition, deux sur le dessus, en biais, un sur l’arrière.
    •    Tortiller un peu les pointes des tiges des bouquets de dessus, former une boucle que l’on bloque avec des cavaliers sur le dessus du bloc de mousse. Faire de même avec le bouquet arrière et le ramener sur le dessus.
    •    Avec l’asparagus, prendre la tige qui a un mouvement retombant le plus prononcé, la placer sur la feuille de cocos à l’avant.  Placer les autre tiges sur le dessus, de façon à cacher un peu la mousse et donner un air vaporeux à l’ensemble.
    •    Couper toutes les ramifications des lis, enlever les feuilles. Recouper les tiges des lis, en biseau avec un couteau. Mettre 3 fleurons, le nez en bas, sur le devant de la composition. Répartir les autres sur le dessus, (les plus ouverts se trouvent sur le dessus).
    •    Remonter les bougies sur le fil alu, en faisant une petite spirale d’un seul tour que l’on place sous la bougie. Entourer ensuite le support de la bougie de façon à la bloquer.  Diviser en 3 le fil effet bouillon, placer sur chaque brin une des grosses boules. Attacher ensemble ces 3 boules, à des hauteurs différentes. Sertir les fils sur la base d’un grand cavalier. Placer ensuite sur le dessus du bloc, faire retomber sur la feuille de cocos.
    •    Avec les autres boules former 4 bouquets de 3 et un bouquet de 4 que l’on place sur le dessus du bloc.
    •    Diviser en deux la masse de raphia. Pincer le milieu des brins et bloquer avec un cavalier. Placer un bouquet de raphia sur le devant de la composition,  peigner les brins, les écarter entre l’asparagus et sous les fleurs de lis. Placer le deuxième sur le dessus et faire de même avec les brins.
    •    Répartir les paillettes sur le dessus,
    •    Sur l’extrémité des tiges de bougie, réaliser un crochet. Piquer ensuite ces bougies sur le dessus de la composition, à des hauteurs différentes.
    « La fleur de décembre : le poinsettiaA réaliser : Funky des couleurs »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Décembre 2007 à 12:53
    Qu'un mot : SPLENDIDE Non 2 mots : MAGNIFIQUE Bravo à toi Didier Merci de nous faire rêver avec toutes ces compositions si originales les unes des autres. Amitiés, karine (de ton cours au Avf et à St Jean)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :