• Pyramide de lampions

    127-2731-r1.jpg
    1 boule d’hortensia frais rouge et vert
    1 branche de chêne teintée rouge
    1 tige de chou d’ornement teintée jaune avec le cœur orange
    3 freesias orange « variété orangina »
    1 ou 2 tiges de piment d’ornement « blanc » dit piment cerise
    1 branche d’asparagus plumosus
    30 fruits physalis
    du sisal orange
    1 rouleau de floraltap marron
    3 m de fil effet bouillon cuivré
    3 tuteurs en bois de 60 cm
    1 pinholder
     de la pâte à fixe verte
    1 support en verre
    1 pince coupante
    1 un sécateur
    1 paire de ciseaux
    1 couteau.



    Réalisation :
    -    faire chauffer entre ses doigts la pâte à fixe, lorsqu’elle colle aux doigts la mettre au centre du pinholder et placer celle-ci  au milieu du support (ici vase rond) Laisser de préférence au moins 1 heure afin d’assurer une bonne adhésion.
    -    Prendre les physalis et le fil effet bouillon et commencer à exécuter la guirlande (voir photos ). Pour cela, commencer à enrouler de 3 tours le début de la queue du physalis, descendre ensuite avec le fil bouillon à la base de la tige et enrouler plusieurs fois, laisser du fil et continuer ainsi de suite le montage. Pour avoir un joli lampion, souffler à l’extrémité, voir photo.
    -    Laisser de côté la guirlande que l’on aura partager en trois (3X10) et prendre le support et la mousse qui aura trempé dans de l’eau.
    -    Placer celle-ci au centre du pinholder, couper les angles afin de laisser de la place pour l’entourer du sisal. Le sisal ne doit pas dépasser de la mousse, pour cela couper avec les ciseaux le surplus ; voir photo.
    -    Prendre les tuteurs et le rouleau de floraltap et floraltaper. (Une vidéo viendra en complément de ces explications)
    -    Monter en « tipi » les tuteurs en fixer le haut avec du fil bouillon,  dans un premier temps placer le tipi sur la mousse , puis le retirer ensuite en prenant soin de maintenir la mousse, voir photo.
    -    Prendre les 3 guirlandes de physalis et entourer le tipi en commençant par le haut « point de croisement » descendre jusqu’à laisser 5 cm du bas et remonter su la tige , fixer entourant le fil bouillon restant. Laisser de côté.
    -    Prendre le chou, ouvrir délicatement les premières feuilles, couper la tige en biseau et piquer au centre de la mousse.
    -    Prendre la tige de feuilles de chêne, couper chaque feuille en biseau enrouler celle-ci sur 1/3, piquer dans la feuille, voir photo, placer ensuite dans la mousse pour effectuer une collerette reposant sur le bord du vase.
    -    Couper des bouquets d’hortensia (4 ou5, selon la grosseur) piquer autour du chou. Faire « un toupillon »avec le piment et le disposer entre les bouquets d’hortensia.
    -    Reprendre le « tipi » et l’ajuster dans la composition.
    -    Piquer les 3 tiges de freesias le long du tuteur (en ayant soin avant de supprimer deux ou trois boutons floraux, débarrasser la tige des feuilles, couper en biseau ) voir photo.
    -    Pour terminer, prendre l’asparagus  et l’entourer à la base de la composition (en piquant dans la mousse) afin d’apporter de la légèreté et du calme à celle-ci.




    « L'amaranteLa fleur de novembre : l'orchidée »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :