• Pour réaliser cette composition il vous f
    aut :                                                                                 


    3 tiges de santini vert

    3 tiges de germini jaunes à cœur noir

    3 tiges d’hypericum

    3 roses coloris jaune type sphinx gold

    3 branches de cornouiller

    1 botte de sallale

    1 tige de feuille de chêne teinté rouge

     1 tige de piment type cerise coloris rouge

    1.50 mètre de fil effet bouillon coloris rouille

    Ficelle coton coloris vert -

    Du raphia coloris neutre

    1 paire de ciseaux

    1 sécateur

    ****************************

    v     Répartir toutes les fleurs sur la table de travail.

    v     Effeuiller les roses,  les tiges d’hypericum en ne laissant à la rigueur que les deux feuilles sous les fruits. Prendre les branches de santini, bloquer les fleurs sur le haut, enlever toutes les ramifications qui se trouvent au-dessous de ce bloc.

    v     Sur la tige de feuille de chêne,  compter 2 à 3 ramifications selon la grosseur et la position des feuilles, couper. Continuer en coupant 3 ramifications plus haut, de façon à obtenir 3 groupes de feuilles.

    v     Séparer tous les piments de leur tige principale.

    v     Prendre le fil effet bouillon, réaliser une guirlande avec les piments.

    v     Sur les branches de cornouiller supprimer toutes les ramifications. Assouplir une tige, en partant du bas de celle-ci, « chauffer » la tige afin de l’assouplir. Former ensuite un cercle d’environ 20 cm de diamètre. Le maintenir fermé avec le raphia.      

    v     Prendre 1 tige de cornouiller, la placer sur le milieu du cercle (diamètre) en la laissant dépasser d’environ 2cm. Couper. Attacher ce morceau de chaque côté, sur l’extérieur avec le raphia. Positionner sur l’autre diamètre une tige de cornouiller, couper et maintenir avec le raphia.

    v    
    Couper 4 morceaux de 20 à 30 cm environ dans les branches de cornouiller restantes. Positionner chaque petite branche, de chaque côté du croisillon central, ne laisser dépasser sur le dessus que d’environ 1cm.

    v     Maintenir ces branches en réalisant 3 tours de raphia, en dessous du cercle. Garder le long des tiges un morceau de raphia, passer ensuite l’autre extrémité du raphia sur le dessus, réaliser un croisement autour de chaque tige. Repasser dessous, terminer par un double nœud.

    v     Placer 1 tige de sallale sous la structure réalisée, faire un quart de tour, placer une autre tige, et ainsi de suite de manière à former un coussin de verdure, en ne prenant que les ¾ des banches de sallale.

    v     Former le point focal, en glissant les roses au centre du support. Placer ensuite dans la moitié du coussin de verdure, les branches d’hypericum

    v     Placer les santini, en triangle sur le rebord de la structure. Terminer par le germini en le plaçant comme le santini, sur le rebord de la structure.

    v     Finir la collerette, en positionnant les feuilles de chêne, contre les tiges de sallale. Faire en sorte qu’elles dépassent le sallale. Ensuite mettre le reste des tiges de sallale, elles par contre ne doivent pas dépasser les feuilles de chêne. Attacher avec le fil coton vert.

    v     Agrémenter le bouquet ainsi réalisé avec la guirlande de piments. 

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •                   

     

    3 germinis Crème et framboise
    3 tiges de callas blancs
    3 tiges de panicum vert
    1 tige de célosie bordeaux (crête de coq)
    Des galets roses         
    Du fil effet bouillon (2.50 M) coloris bordeaux
    6 feuilles squelettes coloris bordeaux
    1
    paire de ciseaux
    1 couteau
    1 pince coupante
    ¼ de brique de mousse florale
    Un support verre
    3 verres à orangeade
    1 barquette de sable teinté vert



    ****************************

    v     Répartir le sable dans les 3 verres.
    v     Choisir 3 grandes feuilles squelette parmi les 6.  Positionner les verres en triangle. Entourer les verres avec le fil effet bouillon en commençant par le quart inférieur des verres. Laisser un bout de fil dépasser. Remonter le long des verres. Une fois arrivé à la cime, mettre une feuille squelette sur chaque verre, la pointe tournée vers le bas. Bloquer en redescendant avec le fil bouillon, faire un nœud avec la pointe laissée en attente.
    v     Diviser le petit bloc de mousse en quatre cubes. Placer 3 morceaux dans les espaces laissés par les verres, mais ne pas les faire toucher le rebord extérieur du support. Placer les galets, entre la mousse et le rebord du support.
    v     Recouper les callas en comptant deux fois la hauteur du support plus les verres. Mettre un calla dans chaque verre, les pointes des fleurs tournées vers l’extérieur.  (garder les tombées de tige)
    v     Les tiges de panicum seront mises dans chaque verre, la plus touffue sera mise à l’intérieur de la composition, à la même hauteur qu’un des callas. Recouper les deux autres, de façon à mettre une tige moyenne et une plus petite mais posée sur l’extérieur de la composition.
    v     Supprimer les grosses feuilles sur la tige de célosie, la recouper et la positionner dans un des verres. La tête de la fleur doit se retrouver dans la tige de panicum la plus haute.
    v     Couper les germinis à 2 ou 3 cm. Dans les feuilles squelettes faire une petite entaille vers la queue de la feuille. Passer dans cette entaille les germinis, les positionner sur les petits blocs de mousse, après avoir fait un avant-trou avec un cure-dents.
    v     Recouper en deux les tombées de tiges de calla, en glisser deux dans chaque verre.
    v     Mettre de l’eau très délicatement dans chaque verre, juste 1 cm au-dessus du sable. En mettre également dans le support, mais ne couvrir que la moitié de la hauteur de galets. 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •                                                                                 



    5 roses de coloris rose variété Poème

    2 tiges d’eucalyptus Ciné

    6 tiges de statices coloris blanc (limonium)

    Du sable teinté rose

    8 à 10 coquilles d’huitres

     1 sécateur

    Un support verre

    1 paire de ciseau

    1 couteau

    ½ brique de mousse florale et un pinolder

     

     

     



    ****************************

    v     Fixer le pinolder avec de la patafix au centre du support en verre.

    v     Couper les ramifications sur 3 tiges de statices, prendre les fleurs, les planter sur les côtés du bloc de mousse (en faisant un avant trou avec un cure-dents) à 1 centimètre environ de la base du bloc. Former une couronne sur ce bloc.

    v     Mettre du sable  dans le support, contre le rebord, sur une hauteur d’un centimètre, en mettre un peu sur l’intérieur, mais pas dans le milieu du support. Vérifier que le bloc de mousse repose bien sur le sable. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu de sable. Positionner ensuite le bloc. Les fleurs de statices doivent reposer sur le sable.

    v     Prendre les coquilles, les piquer dans le bloc de mousse, une sur le côté, l’autre sur le dessus. Les coquilles doivent être mises face bombée sur l’extérieur. Faire le tour du bloc en les posant en quinconce.

    v     Rassembler les roses en une botte, les recouper à 20 cm, à partir du dessous de la fleur. Enlever les feuilles sur deux centimètres. En positionner une en point focal. Pour cette opération couper une rose avec le couteau, coupe en biais, la planter. Mettre les autres roses et les faire se « cousiner ».

    v     Couper les ramifications des branches d’eucalyptus, juste au dessus du groupe de deux feuilles. Faire une coupe en biseau ensuite. Réaliser une couronne avec ces feuilles, juste en dessous des coquilles. Remettre ensuite une rangée d’eucalyptus, aplatir un peu les feuilles déjà en place.

    v     Couper toutes les ramifications des dernières tiges de statice. Recouper les fleurs en petits brins que l’on  pose simplement dans les feuilles d’eucalyptus,  et entre les coquilles.

    v     Mettre du sable sur le dessus du bloc de mousse.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •                                                                                                                  

      


      

                                                                                    


    fournitures pour la réalisation :


    3 germini  rouge cœur noir
    3 tiges d’arum blanc
    1 tige d’alster blanc
    2  tiges de cornouiller rouge
    Des galets
    3 perles rouges
    1 tige de fil de fer – floratape blanc
    ½ brique de mousse florale

    Matériel nécessaire pour cette réalisation :
    1 pince coupante
    1 sécateur
    Un support verre
    1 paire de ciseau

    Réalisation de la composition : 

     Florataper la tige de fil de fer et la couper en 3. 
    Poser la brique de mousse dans le support en verre, couper ce qui dépasse du rebord. Dans la partie enlevée découper des petits morceaux que l’on mettra dans le support entre le bloc et le rebord afin de caler les petites tiges qui seront posées tout autour. 
       Couper les arums en 3 tailles différentes, 1 grand (env. 20 cm), 1 moyen et 1 petit. Les planter au centre sur le dessus du bloc de mousse, en les inclinant légèrement. Les tiges coupées seront placées sur le dessus du bloc de mousse à coté des arums sans qu’elles les dépassent, la troisième sera plus petite que le plus petit des arums. 
    Couper ce qu’il reste de tige de la hauteur du rebord du support. 
       Recouper les tiges de cornouiller de la même façon. 
      Entourer le bloc de mousse avec ces morceaux, en alternant des tiges d’arums, des tiges de cornouiller ainsi que des galets. Caler complètement les tiges en rajoutant quelques morceaux de mousse
    Recouper les germinis entre 3 et 4 cm. (coupe en biseau avec le couteau). Faire un avant trou sur le bloc de mousse et placer les germinis, environ 1 cm au-dessus du bloc, et en triangle autour des arums. 
    Glisser les tiges de fil de fer floratapée dans chacune des perles. Recourber la pointe dépassant la perle,  réaliser ensuite une petite spirale. Recouper l’autre extrémité en biais à la pince coupante. Enfiler chacune de ces tiges perlées dans les tiges recoupées d’arum. 
    Sur l’aster recouper toutes les ramifications. S’arrêter à environ 15 cm du sommet. Recouper ce plumet d’aster légèrement, le piquer au milieu des arums, mais en dessous du plus grand. 
    Recouper les tiges des ramifications entre 3 et 4 cm, pour en faire des petits bouquets.
    Planter 3 masses d'aster entre les germinis.

     Vous pouvez terminer votre composition, en rajoutant des galets sur le dessus ou quelques morceaux de cornouiller.

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

     
















    Photo et texte de Noëlle Perrin


    2 tiges de fleur de riz blanches
    16 tiges de roses multicolores
    2 tiges asparagus plumosus
    5 tiges de cornouiller rouge
    D
    u raphia couleur chocolat
    Du sisal orange
    1/2
    brique de mousse
     1 couteau
    1 sécateur
    1 paire de ciseaux
    1 support rectangulaire plastique
                                            



    ***********************************

    v                 Placer la ½ brique de mousse à plat dans le support
    v                 Mettre les brins de raphia bout à bout. Partager en deux le groupe de brins, placer ensuite les brins sous le support de chaque coté et à environ 4 cm. du bord –
    v                 Recouper les tiges de cornouiller de la grandeur du bloc de mousse, en comptant 1 à 2 cm de plus de chaque coté.
    v                 Placer ces tiges sur les grands cotés du bloc de mousse, en mettant la plus épaisse des tiges en premier, monter les autres tiges sur la hauteur du bloc, jusqu’à son arête. Placer le reste des branches sur le dessus de la mousse.
    v                 Attacher l’ensemble avec les brins de raphia – faire deux nœuds plats – (vous faire aider pour réaliser cette opération)
    v                 Couper les roses à 2 cm, (coupe en biseau au couteau) faire deux masses de 3 roses, les placer sur un coté du bloc de mousse en partant du bord – laisser un espace entre les deux groupes. Mettre deux masses de roses à l’opposé.
    v                 Sur le dessus du bloc de mousse, écarter les tiges de cornouiller,  placer entre ces tiges  la cinquième masse de 4 roses.
    v                 Couper toutes les ramifications des fleurs de riz, séparer les ramifications fleuries des ramifications tout en feuilles. Recouper les tiges fleuries à 1 cm sous la fleur, enlever les petites feuilles. Planter des petits bouquets entre les groupes de roses. Les ramifications sans fleurs seront piquées sur les petits cotés du bloc de mousse.
    v                 Filer des brins de sisal pour réaliser une sorte de cordon. Placer ensuite ces brins entre les roses sur le dessus, en donnant au sisal des mouvements de vague. Réaliser les mêmes mouvements avec le raphia.
    v                 Recouper les deux brins d’asparagus en biseau, à 10 cm environ. Planter chaque brin sur le dessus du bloc de mousse, les pointes des tiges tournées ver l’intérieur.   
    v                 Il est très important de mouiller la mousse tous les jours pour faciliter l’éclosion des roses

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  





      Pour réaliser cette composition il vous faut :                                                                            

    2 tiges d’asclépias - Mobydick          Du sisal vert  pomme
    ½ brique de mousse                            1 tige de boni blanc  
    1 couteau
    1 support verre rond                           1 tige de lys blanc Arisis
    1 sécateur                                              3 feuilles de pandanus
    1 paire de ciseaux                                 1 tige de viburnum (boule de neige)
    1 pince coupante                                                                                    
    3 tiges de fil de fer
    Du floratape vert ou blanc   

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                      ******************

     

     v  Placer la brique de mousse à plat dans le support
    v   Lustrer les feuilles de pandanus de chaque coté, recouper la base de 1 cm avec les ciseaux
    v   Florataper 3 tiges de fil de fer, les diviser en 4, faire des cavaliers
    v    Placer la première feuille de pandanus autour de la brique de mousse, sans serrer et en épousant l’intérieur du support.
    v   Recouper la deuxième feuille en sifflet, la piquer au milieu du bloc de mousse, réaliser un tour , faire comme s’il s’agissait d’un gâteau à étages. Fixer l’extrémité de la tige avec 1 cavalier
    v   Positionner de la même façon la troisième feuille, en la fixant très souvent. On doit avoir à la fin une forme de cône fermé.
    v    Couper des petites masses de sisal, les placer par endroits contre l’intérieur du support de verre
    v    Couper tous les fleurons du lys, recouper les tiges en biseau juste sous la fleur, les placer sur le dessus du bloc de mousse, la plus éclatée en point focal.
    v     Sur la branche de viburnum couper toutes les ramifications en gardant le plus possible de longueur de tiges. Enlever les feuilles. Répartir les boules sur l’arête du bloc de mousse, en faisant des avant trous
    v     Couper les fruits d’asclépias en laissant 4 à 5 cm de tige principale. Les répartir tout autour de la composition.
    v     Couper er nettoyer toutes les ramifications de la tige de boni. Garder le maximum de longueur. Les positionner à l’intérieur des feuilles de pandanus, les faire se reposer sur celle-ci.
    v    Terminer en masquant la mousse florale avec des petites boules de sisal.

    Attention :

    La sève blanche de l’asclépias est allergisante et fait des taches indélébiles

    Partager via Gmail

    votre commentaire









  •  

     















                                                                                    




    Pour réaliser cette composition il vous faut :

    2 tiges de genêt blanc

    1 tige de gypsophile blanc         

    3 tiges d’hypericum vert

    3 tiges de narcisse « Carlton »

    3 tiges de roses jaunes « Sunny-Sher »

    3 feuilles  d’aspidistra

    1 œuf en polystyrène de 12 cm

    Du raphia vert

    4 cure-dents

    1 paire de ciseaux

    1 assiette creuse

    1 sécateur

    Torchon et éponge

    ¼ de mousse florale

     

     



    ***********************************

    v    Placer  le  quart de mousse florale dans le centre de l’assiette sur un pinolder

    v            Sur la base de l’œuf, planter les quatre cure-dents pour réaliser un trépied. Placer ensuite l’œuf au centre du bloc de mousse en point focal.

    v            Lustrer les feuilles d’aspidistra dessus et dessous, recouper avec un couteau et en biseau, la tige à 1 cm en dessous de la feuille.

    v            Placer ces feuilles à la base de l’œuf, en triangle, le dessus de la feuille se trouvant à l’intérieur. Serrer les feuilles au-dessus de l’œuf,  enlever les plis formés et attacher avec un brin de raphia. (faire deux nœuds plats)

    v            Sur 1 tige de genêts, couper entre 2 et 4 ramifications selon la grosseur des tiges. Mettre des bouquets sur la base du bloc de mousse, les pointes devant reposer sur le rebord du support. Les positionner avec un espace d’environ 6 à 8 cm. prendre la pointe d’un des bouquets, l’attacher au centre du bouquet précédant avec un brin de raphia. Couper le raphia. Répéter cette opération sur tous les bouquets, de façon à former une couronne.

    v            Sur l’autre branche de genêt, couper les ramifications, les placer en triangle et en parallèle de l’œuf, en commençant sur le côté où l’œuf est le plus apparent.  Resserrer les tiges sur le haut et les attacher avec le raphia.

    v            Partir de la base de la branche d’hypéricum, couper la tige pour la première ramification à 1 cmsous la feuille, couper ensuite juste les tiges, juste au-dessus des feuilles. Sur le dessus du bloc de mousse former un triangle avec les fruits de l’hypéricum. Faire des masses de 3 ou 4 groupes de feuille, les planter en triangle sur les côtés du bloc de mousse.

    v            Sur les narcisses, couper la tige à 1 cm en dessous du périanthe. Les placer en triangle sur le dessus du bloc de mousse, la corolle devant regarder le soleil de midi.

    v            Couper les roses à 3 cm, les piquer au-dessus des groupes d’hypéricum.

    v            Avec le gypsophile réaliser des petits bouquets de ramification, les positionner ensuite entre les groupes de fleurs, sans les faire dépasser les narcisses et les roses.

    v          Avec le raphia restant réaliser  un lien, et réaliser un nœud sur le haut de l’œuf.

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique